Vous êtes égoïstes

Rédigé par Charisme - - Aucun commentaire

Et c’est bien !
La question est : qu’est-ce que vous faites de votre égoïsme ?

Je vais vous donner le secret pour influencer les autres, devenir irrésistible et être aimé de tous. Voici le secret :

Mettez en valeur l’importance de cette personne.


Ne parlez pas de vous, parlez des autres. Ecoutez les autres. Approuvez les autres. Complimentez les autres. Aimez les autres.
Cette formule magique tient à une seule raison : chaque personne, y compris vous, n’a en tête que sa propre importance.

Nous ne voulons pas nier ici les actes d’amour purs et gratuits. Simplement, vous devez absolument comprendre que ce qui motive les êtres humains, naturellement, c’est d’être utiles aux autres, c’est d’être importants.
C’est une motivation dont chacun est plus ou moins conscient.

Ici même, lorsque vous lisez mes mots, et que je vous donne la solution ultime pour « influencer les autres, devenir irrésistible et être aimé de tous », vous êtes intéressés parce que vous… Vous l’avez deviné, parce que vous êtes importants. Parce que vous comptez. Parce que nous sommes égoïstes, vous, les autres, moi.

Et croyez-nous, c’est à l’opposé d’être un reproche : c’est un encouragement. Continuez à affirmer votre importance. Continuez à contribuer au bonheur des autres. Continuez à chercher à plaire.
Comme nous l’avons déjà écrit, la seule question qui vaille, c’est : qu’est-ce que vous faites pour vous sentir importants ?
Est-ce que vous aidez avec un amour infini les enfants des bidonvilles comme Mère Thérèsa ? Est-ce que vous tuez des innocents pour garder le pouvoir comme l’ont fait de nombreux chefs d’État ivres de leur envie de puissance ?
C’est sur cette réponse que les autres vous jugeront.

Les gens sont fondamentalement égoïstes, parce qu’ils sont humains. Parce que l’instinct de survie fait que vous cherchez avant tout votre protection, votre survie. Parce que vous cherchez en permanence votre intérêt.
Même dans les religions qui prônent le sacrifice de soi, il y a l’égoïsme de chercher son salut éternel, d’être admiré des autres, d’être le plus saint, et tant d’autres raisons qu’il ne m’appartient pas de juger.
Même dans le suicide, et l’auto-destruction, il y a l’égoïsme de mettre fin aux souffrances, de faire comprendre aux autres notre détresse, d’enfin trouver la paix, et tant d’autres raisons qu’il ne m’appartient pas de juger.
Ce qui est magnifique, c’est que votre propre intérêt peut être l’intérêt des autres. Vous avez d’ailleurs besoin des autres, et ils ont besoin de vous.

Lorsque vous aidez les autres, ceux-ci vous sont reconnaissants, et cette reconnaissance suffit à vous rendre heureux.
Des études montrent même que celui qui offre un cadeau trouve souvent plus de joie que celui qui le reçoit.
L’expérience montre comment le service, l’aide humanitaire, le sentiment d’être utile aux autres et de les servir, donne un profond sentiment de bien-être.

La nature humaine est spontanément portée au service d’autrui. Par défaut, lorsque quelqu’un vous demande un service, vous êtes heureux de le rendre. La générosité, le don gratuit, l’empathie, sont des mécanismes humains naturels. L’intérêt personnel, le désir d’être important, d’être utile, l’égoïsme sont des mécanismes humains naturels.

Le secret du bonheur, maintenant !

Rédigé par Charisme - - Aucun commentaire

Quel est le secret du bonheur ? On peut le résumer en une phrase simple :

Vivez le moment présent !

Maintenant que vous connaissez ce secret, repensez à tous les moments où vous étiez heureux. Il s’agissait de situations dans lesquelles vous étiez totalement absorbé dans votre activité, n’est-ce pas ? Votre bonheur tenait à ceci : vous êtiez entièrement plongés dans le moment, vous ne pensiez plus aux regrets du passé, aux soucis du futur, vous étiez totalement concentré sur une tâche : vivre le moment présent.
Cela dit, vivre totalement dans le moment présent n’est pas toujours facile, mais c’est à la portée de tous.  Vous aussi vous pouvez être heureux.

Concentrez-vous sur qui vous êtes, concentrez-vous sur votre souffle. Lentement, et longuement, c’est-à-dire 15 secondes, expirez. Par réaction, vous allez inspirer une grande bouffée d’air. Répétez plusieurs fois l’opération. Vous êtes concentrés sur le moment présent, sur votre respiration.

Maintenant, faites l’état des lieux : vous êtes tranquillement en train de lire, vous vous sentez relaxés, vous expirez et vous inspirez lentement. Tout se passe maintenant. Vous êtes au meilleur de ce qui peut advenir, car vous êtes dans le moment présent. La situation immédiate, le présent, c’est ici et maintenant que vous pouvez agir, que vous pouvez faire quelque chose, que vous pouvez changer le monde.

Vous avez des regrets sur le passé ? Vous auriez fait les choses différemment ? Vous avez passé un mauvais moment ? Qu’importe, tout cela vous ne devez pas y penser, car vous vivez le moment présent.
Vous avez des soucis, quelque chose à régler, vous craignez le lendemain ? Qu’importe, tout cela vous ne devez pas y penser, car vous vivez le moment présent.

C’est maintenant que vous êtes heureux, que vous vivez. Pensez et restez concentrés sur le moment présent. Acceptez la situation présente comme la meilleure situation possible : vous avez fait de votre mieux toute votre vie, vous continuerez à faire de mieux, et tout cela vous a mené à la situation présente. Soyez heureux de cette situation, et continuez à appliquer le secret du bonheur : vivre le moment présent.

 

Sortez du monde

Rédigé par Charisme - - Aucun commentaire

Faisons une expérience simple. Au moment précis où vous lisez ces mots, juste maintenant, dans quelle position êtes-vous ? Êtes-vous assis, debout, autrement ? Eh bien, vous allez sortir de vous-même maintenant.
Imaginez simplement que vous n’êtes plus vous-même, mais que vous êtes une autre personne, un peu plus loin devant vous. Dès lors, vous pouvez vous regarder. Cette projection de vous-même peut contempler le vrai vous qui est en train de lire ces phrases.

Arrêtez-vous un instant de lire, et mobilisez vraiment toute votre puissance d’imagination pour rendre le plus réaliste possible cette projection de vous-même. Cette projection de vous-même est le nouveau vous.

Désormais, vous n’êtes plus cette personne qui lit, mais vous êtes totalement ce personnage que vous avez créé un peu plus loin, devant vous. Vous pouvez donc désormais vous regarder, vous contempler de l’extérieur. Quelles sont vos pensées dès lors ? Imaginez que le corps que vous avez quitté est fragile, bref, et qu’il va disparaître. En revanche, votre esprit qui est sorti de vous-même, le nouveau vous, vous êtes encore là et vous pouvez regarder ce qui se passe autour de vous.

Quelles sont vos pensées ? Qu’est-ce que vous pensez du monde autour de vous, qui bouge sans cesse ? Regardez ces espèces de créatures, qui tiennent sur deux membres, et qui s’agitent tout autour de vous. Regardez comment ces espèces de créatures se sont recouvertes de pièces de tissus pour cacher leur corps. C’est très étrange, n’est-ce pas ? Toutes ces créatures semblent affairées, elles semblent aller d’un endroit à un autre de manière déterminée. Pourquoi y a-t-il ainsi des créatures qui vont d’un point à un autre, sans cesse ? Et maintenant vous vous apercevez. Il y a un petit humain, qui est en train de lire. Pourquoi est-ce qu’il lit ? Cet être humain, il a deux jambes, deux bras, et précisément dix doigts qui lui permettent de tenir le livre. Pourquoi dix doigts ? Pourquoi pas onze ? Cet être humain que vous apercevez a l’air assez sérieux, il ne sourit pas. Pourquoi est-ce qu’il ne sourit pas ? Cette créature a une tête, c’est-à-dire un prolongement du corps, qui semble sortir d’entre les épaules, qui ne tient qu’avec un cou. Et cette tête peut bouger et être tournée. En ce moment même, alors que vous vous contemplez de l’extérieur, vous remarquez que vous avez la tête tournée d’un seul côté et que vous ne bougez pas. Vous avez des yeux, et par ces deux yeux, c’est tout un monde de couleurs et de sensations qui s’ouvre à vous. Qu’est-ce que serait votre vie sans ces yeux ? Vous avez des oreilles, et vous entendez des sons. Qu’est-ce que serait votre vie sans ces oreilles ? Certains ne les ont pas, qu’est-ce qu’ils éprouvent ? Vous avez un cœur qui bat, pourquoi est-ce qu’il bat ? Pourquoi est-ce qu’il y a des êtres humains ? Pourquoi est-ce que parmi ces êtres humains il y a vous, qui êtes en train de lire en ce moment. Pourquoi est-ce qu’il y a vous ? Tout ce monde qui s’affaire autour de vous, pourquoi est-ce qu’ils vous ignorent ? Pourquoi est-ce qu’ils ne vous connaissent pas ? Prenez davantage encore de recul, et faites sortir votre esprit non seulement de vous, mais faites le sortir de l’endroit où vous vous trouvez : élevez-vous, haut dans le ciel. Contemplez depuis le ciel ce qui se passe sur Terre : il y a plein de petits points qui bougent dans tous les sens. Il y a plein de couleurs différentes. Pourquoi tous ces points qui bougent ? Pourquoi est-ce que vous vous représentez les choses par des couleurs ? Pourquoi vous représentez-vous les choses par des sons ? Pourquoi est-ce que vous pouvez sentir votre cœur qui bat ? Élevez-vous encore plus haut et sortez de la planète Terre. Sortez même du système solaire, et contemplez tous ces systèmes solaires. Pourquoi y a-t-il des systèmes solaires ? Pourquoi y a-t-il plein d’objets en forme arrondies, et pourquoi ne sont-elles pas toutes de forme carrée ? Pourquoi y a-t-il des planètes ? Pourquoi tout semble se passer et s’inscrire dans le temps, pourquoi les choses bougent, pourquoi le changement ?
C’est avec toutes ces questions que l’expérience se termine et que vous pouvez revenir doucement vers vous-même, épouser de nouveau les formes de votre corps, et replacer votre esprit en vous. Pourquoi aviez-vous cette capacité de projection, et pourquoi pouvez-vous imaginer des choses ?

J’espère que toutes ces questions vous donneront à réfléchir, et qu'aussi souvent que vous le souhaitez, vous repartirez dans des voyages comme celui-ci. Allez dans d’autres endroits, portez votre attention sur d’autres choses, questionnez différemment le monde. La seule chose que vous devez faire : sortez de votre monde et sortez du monde.

Fil RSS des articles