Réussir : la méthode de Descartes

Rédigé par Charisme - - Aucun commentaire
Descartes a exposé sa méthode de travail : lorsqu'une difficulté s'oppose à lui, alors il l'a réduit en plusieurs petites difficultés. Il forme des tronçons. Ainsi, ce qui apparaissait comme une énorme difficulté n'est plus composé que de petites difficultés que l'on peut résoudre plus facilement.
Faites pareil dans vos objectifs de développement personnel. Je vous ai appris à viser grand, à viser vos rêves aussi insensés soient-ils. Pour passer à la face de réalisation, il faut maintenant décomposer ces objectifs en petits bouts, que vous vaincrez pas à pas, jusqu'à arriver à votre grand objectif.
Passez à la pratique dès maintenant, et avec votre papier et votre stylo, ou avec votre smartphone, fractionnez vos rêves en petites étapes réalisables les unes après les autres. Dans l'idéal, écrivez en combien de temps vous devez atteindre ces petits objectifs, pour chacun d'entre eux. Et vous vous rendrez compte que tout est possible pour vous. Vous pouvez le faire.

Explorez l’univers 3/3

Rédigé par Charisme - - Aucun commentaire

-> Doutez de tout maintenant 1/3

-> Votre monde commence ici 2/3

Promis, c’est ici la dernière étape de cette introduction beaucoup trop philosophique pour certains.

Mais ce début est crucial et essentiel, je ne peux que vous redire encore une fois combien tout ce que vous vivrez, tout ce que vous ferez, tout ce que vous serez dépend entièrement de ces trois chapitres sur la vérité. Et puis, à partir de maintenant, c’est tout l’univers qui s’ouvre à vous. C’est une aventure exceptionnelle que je vous propose. Partez à l’aventure de l’univers !


Pour cette expédition, il va falloir être bien muni et bien préparé. C’est pour cela que j’ai une recommandation fondamentale pour vous. Ce sera la seule ! Avec ça, vous irez aussi loin que vous le souhaitez.
Ecoutez bien ma recommandation : tout ce que je pourrai vous dire, tout ce que les autres pourront vous dire, tout ce que vous pourrez vous-même vous dire, sera VALABLE si vous arrivez à le connecter à ce point fondamental, que nous venons de découvrir : la VÉRITÉ.


Avec cette vérité vous pouvez explorer l’univers. Avec cette vérité vous pouvez partir où vous voulez, aller à l’inconnu, avancer sur des terres où personne n’est encore jamais allé. Et chaque jour des hommes, des scientifiques, des penseurs, ou même des enfants, progressent et découvrent davantage de cet univers.
C’est pourquoi je vous lance cet encouragement, à vous qui vous apprêtez à découvrir la vie, à découvrir l’univers  : « Déployez la vérité ». En fait, il s’agissait du premier titre que j’avais donné à ce chapitre, avant « Explorez l’univers ». Ces deux titres signifient exactement la même chose.

En effet, tout ce que vous verrez, tout ce que vous découvrirez, tout ce qui vous arrivera, ce sera vérité. Tout l’univers dans lequel vous êtes plongés et dans lequel vous allez évoluer est votre vérité.
La réussite de votre aventure dans l’univers dépend donc de la façon dont vous saurez déployer la vérité. Voici comment on déploie la vérité.
Vos perceptions sont vraies et par conséquent tout ce qui découle de vos perceptions est aussi vrai. Si vous pensez que cela signifie qu’en un instant vous pouvez valider toutes les théories que vous aviez mises en doutes, alors détrompez-vous. Et progressez très prudemment. Une façon très simple pour s’assurer que vous déployez correctement la vérité, votre vérité, est de la mettre par écrit.
Pour exprimer la vérité par écrit, il vous faut toujours partir du point original, de votre vérité, ce dont vous êtes sûr et certains, et ensuite d’enchaîner les éléments, de déployer les éléments, grâce à n’importe quel signe, par exemple « > ».

Par exemple essayons de prouver que votre voisin existe vraiment et est un être humain comme vous.
J’ai l’habitude d’appeler la première vérité dont vous êtes certains les « Perceptions ». Sous-entendu : toutes les perceptions que j’ai, les sensations que j’ai, ce qui m’arrive. Je commence donc par écrire :
Perceptions >
Ensuite, je peux déployer cette vérité.
Perceptions > Perception que je peux voir des objets.
Tout le jeu, si l’on veut prouver que « notre voisin existe vraiment et qu’il est un être humain », c’est d’aboutir à cette formule dans notre chaîne de vérité, notre déploiement de vérité.
Perceptions > Perception que je peux voir des objets > Perception que je peux voir de nombreux objets qui ont tous la même forme, à savoir une tête deux bras et deux jambes. > Perception que je peux voir cet objet précis qui a une tête deux bras et deux jambes et qui est juste à côté de moi.

Ça y est, cet objet qui est juste à côté de moi, c’est bien mon voisin. Mais c’est un déploiement de vérité : cela signifie que chaque chaînon, chaque vérité provient de ce qui est juste avant, dépend de ce qui est juste avant, du chaînon précédent.

Si vous êtes attentif, vous pouvez donc conclure une seule chose de cette chaîne de vérité que nous venons d’élaborer : vous êtes capables d’avoir une vision qui vous permet de voir une forme qui vous est familière qui semble proche de vous et que vous avez appelée « voisin ».


En aucun cas vous avez prouvé que votre voisin avait une existence par lui-même ! Dès lors que vous n’avez pas de vision, si vous êtes aveugles, alors la forme que vous appeliez « voisin » disparaît définitivement.

Vous pouvez appliquez le même raisonnement sur votre sens de l’écoute. Certes vous êtes capables d’entendre un son et une voix de quelqu’un qui semble venir de très proche de vous, mais si vous êtes sourd alors ce son que vous aviez identifiés disparaît définitivement.
Vous pouvez donc en conclure qu’il vous est jusqu’à maintenant impossible de prouver l’existence d’un autre être humain sur cette planète.

Vous pourriez tout à fait être le seul être humain, et tout se passe dans votre tête. Il vous est impossible d’inclure « Être humain autre que moi » dans un déploiement de vérité, tout simplement parce que tout dépend de vos « Perceptions ». Dès qu’il n’y a plus vos perceptions, alors tout disparaît.

Attention : cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autre humain sur cette planète, qu’il n’y a pas un autre être humain qui ait une existence de même nature que vous. Cela veut seulement dire que vous ne pouvez pas en être certain. Que jusqu’à maintenant vous ne pouvez que douter de cela.


Cela ne veut pas dire non plus que vous êtes condamnés à l’ignorance, et que vous ne pourrez jamais prouver l’existence de quelqu’un d’autre. Peut-être qu’un jour un phénomène surnaturel se produira et vous donnera accès à un niveau de conscience et d’intelligence totalement nouveau, beaucoup plus puissant. Mais aujourd’hui, pour le moment, vous devez accepter que vous n’êtes pas capables de prouver l’existence d’autrui.

Vous n’avez que des indices et une idée forte : parce que vous voyez beaucoup de formes comme vous, qu’ils ont tous l’air d’avoir les mêmes problèmes, les mêmes habitudes de vie, les mêmes conseils, qu’ils ont tous l’air d’avoir des pensées tout comme moi. Vous pouvez avoir le même raisonnement à mon égard : en lisant mes mots, vous pouvez vous dire que j’ai l’air d’avoir les mêmes processus de pensée, le même genre de conscience, la même façon de voir le monde, avec des couleurs, des formes, les mêmes types de sensation. Tout cela reste des indices, et non des preuves.
Il s’agissait là d’un seul exemple : l’existence propre de notre voisin. J’aurais pu utiliser de nombreux autres exemples, mais je n’ai pas l’intention de vous ennuyer. Bien sûr, puisque cette démarche de vérité est le moment crucial dont dépend tout le reste, j’y reviendrai.

En attendant, le meilleur bien que vous puissiez vous faire, c’est de rebâtir tout votre monde grâce à cette démarche de vérité. Comme on vient de le faire. Déployez la vérité !

Essayez grâce à ce déploiement de vérité d’arriver à toutes les croyances que vous aviez avant de me promettre de les détruire et de douter de tout. Essayez de revenir à chacune d’entre elles.

Mais en faisant extrêmement attention au chemin que vous empruntez. Portez beaucoup d’attention sur la manière dont vous arrivez à prouver les choses. Vérifiez qu’il n’y a pas de faille dans votre raisonnement. Vérifiez que tout est bien connecté dans les chaînes de vérité, que le déploiement se fait toujours de manière authentique et parfaite.
Grâce à cela, vous pouvez explorer le monde, aimer, comprendre, vous amuser, vivre en paix. Vous êtes désormais libres, vous pouvez explorer l’univers.

Votre monde commence ici 2/3

Rédigé par Charisme - - Aucun commentaire

-> Doutez de tout maintenant 1/3

Que pouvez-vous affirmer, penser, qui soit 100% certain, qui soit vrai de manière absolue et définitive ?
Je vous invite à tourner et retourner cette question des millions de fois dans votre tête. Pensez-y par vous-même, méditez, et empruntez le chemin par vous-même pour vous conduire à une réponse.


L’instant le plus crucial de votre vie sera ce moment où, une fois que vous aurez compris pourquoi vous devez douter de tout ce qui vous entoure, vous vous serez posé la question : « Mais alors, cela veut-il dire que la vérité n’est qu’un mirage ? Qu’il n’y a pas de vérité ? Où y a-t-il quelque chose dont je puisse être 100% certain, qui soit objectivement vrai ? ».
Et à laquelle vous aurez trouvé par vous-même le chemin qui vous fait répondre « Oui, il y a bien une vérité ».


C’est René Descartes, notre héros retenu par l’histoire, qui donne la solution. Et voici cette solution :
La vérité, c’est votre vie, c’est ce qui vous arrive, ce sont vos perceptions.


Ce sont ici mes mots. Et vous devriez les remplacer par vos propres mots en pensant et repensant cette question et cette solution dans votre tête. A la fin, les mots ne sont que des signes imparfaits pour désigner une même réalité, une même vérité, qui est valable pour chaque être humain qui aurait une existence de la même nature que la mienne.
Laissez-moi vous ré-expliquer cette vérité avec des exemples concrets, qui vous feront mieux comprendre par l’esprit comment vous pouvez être certain de quelque chose.


Lorsque vous regardez un objet autour de vous, vous pouvez être sûr et certain de cette sensation. Vous pouvez tenir pour vrai à 100% que vous avez cette sensation, que votre corps, que votre cerveau, que votre esprit, reçoit comme sensation le fait de voir cet objet.

Lorsque vous entendez quelqu’un parler, vous pouvez être sûr et certain que cette sensation existe bien. Vous avez bien une perception de paroles, de mots, d’un sens qui vous est transmis. Cette existence dont vous avez conscience est absolument vraie et certaine, personne ne peut la contester, pas même vous. Parce que vraiment vous avez eu cette sensation.
Lorsque vous essayer d’imaginer comment serait le monde si aucune vérité n’était possible, à ce moment même vous pouvez être sûr et certain, je dirai même plus, vous êtes sûr et certain que vous avez cette pensée, vous êtes sûr et certain à 100% que votre imagination et votre esprit travaillent, que vous avez cette sensation de pouvoir faire une hypothèse, de pouvoir vous poser une question.


Ces trois exemples me sont venus de manière tout à fait spontanés et sont une pincée au sein de l’infinité d’exemples que vous pourriez trouver. Ils ne sont là que pour vous faire saisir que vos perceptions sont la vérité.

-> Explorez l'univers 3/3

Fil RSS des articles de ce mot clé